Le projet Aide-O-Jardin
Le projet Aide-O-Jardin

Le projet Aide-O-Jardin

Tous ensemble cultivons notre solidarité !

Tout le monde, sans condition de ressources, doit pouvoir choisir d’accéder à une alimentation saine. Ceci, en participant à l’élaboration et à la réalisation d’un projet commun, dans un cadre solidaire et convivial. Seuls on ne peut rien, ensemble tout devient possible !

Partant de cette volonté, quelques bénévoles d’AIDE-O-BUDGET ont imaginé une initiative de maraichage solidaire, qui a été validée lors de sa dernière Assemblée Générale : le projet AIDE-O-JARDIN.

L’objectif de ce projet est d’aider les personnes dans le besoin à accéder à une alimentation saine, et produite par eux-mêmes, par la pratique du maraichage bio sur des terrains, avec une infrastructure et un encadrement fournis par l’association. La production des fruits et légumes sera distribuée aux adhérents en contrepartie du travail fourni (préparation des sols, production de jeunes plants, semis, désherbage, récolte, etc…). Les jardins seront ouverts moyennant adhésion à l’association, y compris aux sympathisants qui ne seraient pas dans le besoin, et qui pourront choisir de faire don d’une partie de leur droit à la production.

Ces jardins seront aussi un lieu de rencontre, d’animations et d’initiation aux pratiques de la culture potagère.

Les légumes d’été comme les poivrons, piments, tomates seront des cibles de choix pour le jardin.

De façon à fournir qualité et quantité, nous envisageons une production sur le modèle « Bio-intensif » inspiré du livre de Jean Martin Fortier : « Le Jardinier Maraicher : Manuel d’agriculture biologique sur petite surface » – édition Ecosociété.

Pour la mise en place d’un premier potager (superficie visée : environ 5000 m²), nous sommes actuellement en discussion avec quelques municipalités de notre région du Sud Toulousain pour la mise à disposition de terrains et participation au budget d’installation (infrastructure, matériel) estimé à environ 30 000 euros.

Nous avons prévu aussi d’ouvrir notre proposition au grand public, tant pour la fourniture de terrains, que pour le financement, via une cagnotte de financement participatif.

La culture des carottes et panais en bio intensif (rangs serrés) permet d’optimiser le terrain occupé, mais aussi , la densité du feuillage limite la pousse des adventices et l’évaporation.
La culture des tomates sous-abri permet d’allonger significativement la durée de production (de mi-Juin à mi- Octobre) tout en limitant les risques de maladie telle le mildiou.
Les chayottes ou Christophines, légume peu connu en France métropolitaine, donc la culture est facile et productive. Elles remplacent avantageusement les courgettes.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.